Author Archives: admin

En scooter dans la cité des lacs 3

Une sono diffuse ses airs guimauve. Je me rapproche du centre de Tarn Dao. Des bars à kara- koé, avec des filles gourdes et maquillées sur le seuil, se pressent autour de l’église transformée en Maison du Peuple. À la place du Christ, il y a un drapeau rouge punaisé sur du carton. Et plus aucune villa du faste balnéaire ... Read More »

En scooter dans la cité des lacs 2

Mon regard replonge dans la circulation de Hanoi. La ville vibre et résonne. Soudain, une jeune femme en ao-daï rouge cerise, mince comme une liane, droite comme un i, lance son scooter « Dream » dans les embouteillages, allume et enflamme la rue Le Thai To. Dans son sillage, elle paraît entraîner mille cavaliers mécaniques. Je me lève, hèle dans ... Read More »

En scooter dans la cité des lacs

IL A PLU à l’aube sur Hanoi et Hanoi est mouillée. Je descends la rue Trang Tien, l’ex-rue Paul-Bert, laissant derrière moi parmi les miroitements et les flaques le grand opéra moutarde, la bâtisse blanche aux volets verts de l’Hôtel Métropole, l’ancienne Poste coloniale sur ma droite. Devant moi, scintille le lac de l’Épée Restituée (Hoan Kiem) qu’ombrage une frange ... Read More »

Suite Indochinoise 36

Il s’agit d’un paquet d’actions émises par Pex- société F. Sauvage, le zo octobre 1949, pour le compte des transports Maritimes et Fluviaux d’Indochine… Actions de cent piastres chacune, pour un capi¬tal de neuf millions. Statuts déposés chez M. Charles Tabouillot, à Nam-Dinh. En vignette, des vapeurs énergiques, aux machineries irrépro¬chables, en rade de Saigon ou d’Haiphong. La signature des ... Read More »

Suite Indochinoise 35

Je cherche à tuer le temps entre deux averses. Coca en bord de rade où rouillent des cargos. La baie, devant moi, se déroule en un somptueux paysage que gâchent à peine les brumes descen-dues du nord. Moins de dix clients à l’hôtel. Hier soir, le garçon d’étage m’a suivi jusqu’à ma chambre. Sur le moment, je n’ai pas compris, ... Read More »

Suite Indochinoise 34

En avant, calme et droit, gonflé de l’indiffé¬rence amusée des vieux dragons de Cavalerie. Il ne peut rien m’arriver, ainsi en ai-je décidé. Même à minuit. Inutile de fourrer dans ma chaussette une matraque en plomb, comme le fit Evelyn Waugh à Port-Saïd, ou d’aller réveiller mon ami Mannix qui dort du sommeil du juste deux chambres plus loin. Soyons ... Read More »

Suite Indochinoise 33

Au bout d’une heure, trempés, on se serre la pogne. – Merci, au revoir ! J’ai pris une belle raclée. Je file sans demander mon reste, dédaignant les appels des cyclo-pousses garés en rang d’oignons le long du trottoir. Remontant le boulevard Duong Lê Duan, je découvre alors l’émouvante façade d’un très vieil hôtel, aujourd’hui habité par des particuliers, familles ... Read More »

Suite Indochinoise 32

Hanoi, Hôtel Métropole, une heure du matin. Seul dans la cabine téléphonique, appels inter¬nationaux, la standardiste bâille à s’en décrocher la mâchoire, ses yeux pleurent le sommeil perdu. Pendu au fil. Tonalité. Sonneries. Déclic. Paris ? Répondeur qui s’enclenche à des milliers de kilomètres – ma propre voix, grave, plus métal¬lique, sur la bande enregistrée. Voir plus: visa arrivée vietnam | Jonque bai ... Read More »

Suite Indochinoise 31

Mannix s’appelle Mannix parce qu’il fouine comme un privé, a toujours un avis sur tout – à l’hôtel, un touriste ayant des crampes au cœur est venu le consulter – et qu’il utilise des préservatifs homonymes (Manix) au goût fraise. – Les plus fins du monde ! précise-t-il en m’en fourrant un dans la main. – Et mentholé, tu as ... Read More »

Suite Indochinoise 30

Réouverture de l’Hôtel Métropole, ex-Thong Nhat, qui fit les beaux soirs de la colonie. Splendide vaisseau où tout sent la peinture, le propre, le neuf. Les employés étrennent leurs livrées et les standardistes cafouillent au téléphone. On joue encore à l’hôtellerie. À deux pas des jardins récemment plantés, Mannix et moi commandons un brunch complet, des vins de France et ... Read More »